Le contexte sanitaire

La pandémie de la Covid-19 a généré beaucoup d’angoisse dans la population. Les générations d’après-guerre vivaient dans l’illusion de tout maîtriser : leur vie et la nature.

Or, l’apparition de ce virus et ses retentissements au niveau mondial nous ont ramenés à notre condition humaine et à sa réalité d’impermanence. Cette prise de conscience a fait émerger de nombreuses peurs : peur de l’avenir, peur du jour d’après, peur de ne plus vivre comme avant (deuil d’une vie passée).

Face à ce mal-être, deux postures possibles : résister, perdre son énergie à maintenir un état d’illusion et souffrir ou bien laisser faire, lâcher prise et accepter. Passer de la première à la seconde posture nécessite un questionnement sur soi-même, un regard objectif sur sa propre vie, ses habitudes et ses souffrances avec bienveillance. Un accompagnement extérieur est bien souvent indispensable ; il peut prendre différentes formes et faire appel à des techniques complémentaires. Mais en aucun cas il ne remplacera un suivi médical et/ou psychothérapeutique. Il n’existe pas de méthode miracle.